CAP sur les options pour votre recherche de financement  

CAP sur les options pour votre recherche de financement  
Posté par: Equipe Vivinnov Commentaires: One Comment

Partager l'Article:

Ils existe de nombreuses options pour votre recherche de financement. L’argent étant le nerf de la guerre, au moment de la création de notre projet, il est primordial d’aller à la rencontre des acteurs clés du financement des entreprises. 

Les associés peuvent recourir à du financement interne ou bien se tourner vers des tiers et bénéficier d’un financement externe. 

Entre le financement interne et le financement externe, il faut savoir qu’il existe plusieurs options pour votre recherche de financement quand vous voulez lancer une entreprise. Des fonds propres aux investisseurs extérieurs, en passant par les prêts et les financements participatifs, un large éventail de solutions s’offre à vous.  

Dans cet article, Vivinnov vous éclaire sur les différents types de financements existants pour financer un projet, à petite ou grande échelle.  

En prime, apprenez comment monter un dossier de financement en béton.   

Pour information, pour votre recherche de financement, n’hésitez pas à faire intervenir un courtier spécialisé en financement professionnel. Vous avez assurément tout à gagner.  

Si vous doutez de leur utilité vous pouvez consulter l’article: Pourquoi se faire accompagner dans sa recherche de financement?

LA RECHERCHE DE FINANCEMENT INTERNE

Des solutions simples telles que les fonds propres des associés, l’apport personnel ou encore la love money vous permettent de financer votre entreprise. Il s’agit du financement interne.  

Les fonds propres et l’apport personnel 

En ce qui concerne les fonds propres des associés et l’apport personnel, ces derniers permettent de construire un capital propre à l’entreprise.  

Pour rappel, admettons que nous sommes dans la phase de création de l’entreprise, les capitaux propres sont la somme d’argent qu’une personne ou un groupe de personnes a investi dans cette entreprise.  

Pour ce qui est de l’apport, on distingue 3 grands types d’apports : l’apport en numéraire, l’apport en nature et l’apport en industrie.  

Ainsi, les contributions personnelles constituent la principale source de financement au moment de créer son entreprise.  

Au-delà de couvrir les premières dépenses de votre projet, les apports personnels constituent un levier important vers de nouveaux financements.  

Cas particuliers :  on parle d’autofinancement lorsque votre entreprise mobilise uniquement les ressources dont elle dispose en interne (c’est à dire vos capitaux et vos fonds propres, et ceux de vos associés, une partie des bénéfices dégagés et sa trésorerie).  

La Love Money 

Une autre solution de financement interne très prisée par les entrepreneurs est la Love Money (traduit en français par « l’argent de l’amour »).  

Son objectif : demander une contribution à vos proches en vue de lancer votre activité. Cette technique qui consiste à lever des fonds auprès de votre entourage peut prendre la forme de dons, de prêts sans intérêts (à taux zéro) ou alors de prêts à taux bas (taux très faibles).  

LA RECHERCHE DE FINANCEMENT EXTERNE 

Pour financer son projet/ son entreprise, il existe diverses solutions externes afin d’obtenir des financements.  

Parmi ces solutions, on recense : Les aides publiques et subventions, les subventions issues d’organismes privés, des emprunts, etc 

Les aides publiques et les subventions 

Les pouvoirs publics (qu’ils soient locaux, régionaux ou nationaux) mettent en place des fonds pour subventionner des entreprises à tout stade de développement et en fonction de leur situation. On peut également solliciter des financements européens. 

Cette aide peut être financière ou bien elle peut prendre la forme d’un accompagnement stratégique adapté aux projets et aux besoins de l’entreprise selon sa situation. 

En France, ces aides sont mises en place par l’État, les collectivités territoriales et la banque publique d’investissement (BPI). 

En revanche, les aides proposées par les collectivités territoriales diffèrent d’une région à une autre.  

Parmi toutes les aides proposées par l’État, la BPI ou les régions, il existe une multitude de dispositifs de nature différente (aide financière, accompagnement, …) afin de soutenir les entreprises peu importe leur stade de développement et leur situation. C’est alors à l’entreprise de déterminer quel dispositif est adapté à ses besoins réels. En effet, les critères d’éligibilité de ces dispositifs sont bien précis et définis.  

Les aides privées  

De plus, des organismes privés tels que des associations, des fondations et autres organismes proposent des subventions pour aider les entreprises. Parmi eux, on recense par exemple le Réseau Entreprendre, l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique), l’association Initiative France etc.  

A l’instar des aides publiques, les aides privées disposent de nombreux critères d’éligibilités qui sont à respecter pour pouvoir prétendre à ces subventions. De plus, elles ne prennent pas uniquement la forme de soutien financier, mais prennent aussi la forme d’accompagnements personnalisés (conseils, formations, …).  

A noter que, le demandeur doit s’armer d’un dossier en béton, car les critères attendus pour bénéficier de ces aides sont très exigeants.  

La Banque : premier partenaire financier des entreprises en France 

Parmi les autres sources de financements externes, il y a l’emprunt bancaire. La banque étant le premier partenaire financier des entreprises en France, l’emprunt est sans doute la source de financement la plus prisée par les particuliers et les entrepreneurs. L’entrepreneur devra se présenter plusieurs fois auprès de sa banque, muni d’un business plan solide. C’est au banquier d’apprécier si votre apport personnel et les garanties sont suffisantes.  

Afin de financer son entreprise, différents crédits bancaires sont à votre portée :  

Les crédits court terme sont composés de :  

  • crédits de trésorerie : facilité de caisse, découvert, crédit de campagne  
  • et de crédits affectés : escompte, Daily, affacturage  

Les crédits moyen & long terme qui regroupent les crédits « classiques » et les crédits bail : mobilier, immobilier  

Financement participatif 

Par ailleurs, le financement participatif est aujourd’hui un levier afin de financer son projet, via le crowdfunding et/ou le crowdlending.  

LA RECHERCHE DE FINANCEMENT MIXTE 

Pour augmenter les fonds propres de votre entreprise, vous pouvez aussi recourir au capital-risque. Il s’agit d’un investissement au capital au profit d’une entreprise au futur prometteur. 

Le capital-risque consiste, pour une personne ou une entité, à prendre une participation dans une nouvelle société présentant un bon potentiel de développement, dans le but de réaliser une plus-value sur la revente ultérieure des titres. (Coin des entrepreneurs

Le capital risque est composé à la fois de clubs d’investisseurs (qui sont composés de petits groupes de particuliers qui investissement dans le capital des petites entreprises locales) et de business angels qui investissent à titre personnel dans le capital d’entreprises généralement innovantes ou à fort potentiel de développement.  

En plus d’un apport financier, ils sont porteurs d’expériences entrepreneuriales et industrielles. 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez surement celui-ci : 5 erreurs à éviter dans sa recherche de financement

Partager l'Article: